Liste des propositions de conférences élaborée par le Comité de programme
Cycle A : Se déplacer en ville

A1 - Smart Parking : encore quelques semaines pour réinventer le stationnement urbain.
Alors que la réforme du stationnement entrera en vigueur en 2018, quelles sont les bonnes réponses à apporter aux collectivités ? Solutions et mode d’emploi.

A2 - Transports urbains : comment les territoires organisent la multimodalité ?
Le tout-voiture des années 70-80 est révolu. Il cède aujourd’hui la place à une nouvelle approche multimodale des transports urbains, dans laquelle le spectre des moyens de déplacement envisagés est de plus en loin large (train, bus, métro, vélos ou scooters en libre service, co-voiturage, …), tout comme leur financement, avec un mix de moyens publics, privés et collaboratifs. Revue de détail des meilleurs pratiques.

A3 - Logistique urbaine, commerce de proximité, objets connectés : comment redynamiser les centres ville par des solutions « smart » ?
Cauchemar de tout élu, un centre ville qui dépérit ternit l’image de la commune, fait baisser le prix de l’immobilier et prive de services essentiels les habitants les plus fragiles, qui sont parfois les plus âgés. Mais de nombreux moyens existent pour déclencher une dynamique qui inverse la tendance. Comment faire, avec qui, et pour quels résultats ?

Cycle B : Équiper, piloter la ville

B1 - Réseaux bas débit pour la ville connectée : La ville intelligente est une ville très connectée. Cette intelligence vient eu partie de la collecte et du traitement des données issues des capteurs installés par la ville. Avec l’arrivée des réseaux bas débit sans licence venant concurrencer les réseaux d’opérateurs, les moyens pour connecter ces équipements et ces capteurs se sont largement ouverts ces dernières années. Quels réseaux bas débit choisir pour quels usages ?

B2 - Bruit, nuisances, qualité de l’air, flux de circulation : comment les capteurs contribuent à rendre la ville plus fluide, plus respirable et plus attractive ?
Avant de s’attaquer à la résolution d’un problème, il faut pouvoir l’identifier et le quantifier. Les capteurs de nouvelle génération, plus précis et moins onéreux que les premiers arrivés sur le marché, permettent aujourd’hui de mesurer à peu près tout, pour disposer des données qui permettront ensuite d’agir. Explications et mode d’emploi.

B3 - Piloter les équipements urbains (éclairage public intelligent, gestion du stationnement par vidéosurveillance, gestion des feux de signalisation tricolores, panneaux d’information à messages variables, optimisation des tournées des services municipaux …) : quelles solutions matérielles et logicielles actuelles et comment valoriser les données collectées au service des citoyens et des acteurs de la ville ?

Cycle C : Optimiser la ville

C1 - Qualité de l’air : vers une gestion de plus en plus locale grâce aux capteurs gérés par la ville ?
Enjeu de bien être citoyen et d’attractivité territoriale, la qualité de l’air n’est pas toujours correctement mesurée dans chaque commune. Aujourd’hui, de nombreuses solutions, souvent issues de start ups technologiques, sont disponibles pour que les communes, même avec des moyens limités, puissent mesurer par elles-mêmes la qualité de leur atmosphère. Le point sur les enjeux et les moyens.

C2 – La gestion intelligente des déchets : un enjeu smart pour le service public Conteneurs connectés, sondes de remplissage, collecte par aspiration …,  les collectivités déploient ces solutions innovantes. Quelles sont les solutions de collecte et de traitement smart pour baisser la facture et améliorer le cadre urbain ?

C3 - Les micro grids : des micro-réseaux électriques intelligents de petite taille qui grandissent. Comment ça marche et quel rôle peuvent-ils jouer dans la transformation énergétique ? Un rapport du cabinet de conseil américain, Navigant Research indique que le marché des microgrids, ou micro-réseaux électriques intelligents, augmentera de près de 30 milliards de dollars d’ici 2020, passant de 10 milliards en 2013 à 40 milliards en 2020. Dans le monde, plus de 400 projets représentant plus de 3,2 GWh d’électricité sont en cours de développement ou déjà opérationnels. Et le nombre de ces projets devrait quadrupler d’ici 2020. (Source : CRE – Commission de Régulation de l’Energie)

C4 - Les démonstrateurs urbains smart grids.
De nombreux projets majeurs de démonstrateurs existent à grande échelle en France et en Europe, visant à tester en grandeur nature des fonctionnalités et services très attendus pour optimiser l’énergie en zone urbaine : contribution à la gestion locale de la production intermittente, de la variation de la demande et des éventuelles contraintes réseau associées, ainsi que l’aide à mieux maîtriser la consommation d’énergie. Tour d’horizon des démonstrateurs smart grids.

Cycle D : Sécuriser la ville
D1 - De la safe city à la smart city : optimiser un réseau de vidéo protection pour les autres chantierssmart de la ville ? Chère, l’installation d’un système de vidéo protection de dernière génération ? Certes, mais son installation peut-être amortie en mutualisation l’infrastructure nécessaire avec d’autres services de la ville, pour y placer, par exemple, divers types de capteurs utiles aux différents services de la ville. Explications et retours d’expérience.

D2 - Ville connectée et sécurité urbaine : fantasmes et réalités. Risques et parades.
La multiplication de capteurs et d’objets connectés de tout type, pas toujours sécurisés dans les règles de l’art, multiplie le nombre de portes d’entrée possibles pour les hackers qui veulent s’attaquer au système d’information et aux données de la ville. Mais si ce risque, très concret, existe bel et bien, les parades aussi.

Cycle E : Manager la ville

E1 - Open data : comment transformer la contrainte réglementaire en opportunité ?
Pesante pour les petites villes, la mise à disposition de ses données – obligatoire pour les communes de plus de 3500 habitants - afin que des tiers puissent bâtir des nouveaux services autour, peut cependant être l’occasion de bénéficier en retour de services nouveaux et utiles, que la collectivité n’avait même pas imaginé.

E2 - Gouvernance des projets smart city : organiser le partage pour favoriser la collaboration
Organisations métier en silo, questions de pouvoir et de budget, problèmes de personne et d’égo ; les freins aux projets de smart city sont nombreux, mais ils peuvent être dépassés en expliquant au plus haut niveau politique les enjeux, et en organisant par la suite le partage de l’information.

E3 - RH : former et accompagner les métiers pour qu’ils s’approprient la smart city
De nombreuses formations de tout niveau, initiales et continues, ont été mises en place partout en France pour former élus et cadres territoriaux, aux enjeux, aux méthodes et aux technologies de la smart city. Quels cursus pour quel profils ?

Cycle F : Préserver les liens

F1 - Applis connectées, réseaux sociaux, sites web : les canaux le plus pertinents pour dialoguer avec les citoyens
Pour coller au mode de vie de plus en plus connecté des citoyens, les collectivités se doivent d’utiliser les moyens adéquats. Applications de gestion de relation citoyen (GRC), réseaux sociaux, portails collaboratifs, tous les moyens sont bons pour y parvenir, mais à condition de bien maîtriser le mode de fonctionnement de chaque média. Revue de détail et exemples.

F2 - E-administration : le service public performant à portée de clic
Les services publics disponibles en ligne progressent en France, même si on est encore très loin des pratiques de pays tels que l’Estonie, où tous les actes administratifs (mais pas seulement) sont accessibles par internet, et très souvent sur smartphone. Pourtant, la e-administration permet souvent de décharger les agents administratifs de tâches répétitives sans intérêt pour les orienter vers des missions plus utiles pour la collectivité et les citoyens.

F3 - Le smartphone : le couteau suisse de la transformation digitale dans la poche du citoyen
(billetique, parking, services municipaux, capteurs, transport, restauration…)
Brique essentielle dans la démarche smart des villes, le smartphone sert à la fois aux agents de la ville pour porter des applications utiles à leur travail, mais aussi aux consommateurs pour accéder aux données issues de divers services mis en œuvre. Certains projets ont même utilisé les smartphones de leurs habitants comme « capteurs » pour recueillir diverses informations sur la voie publique. Retour sur l’utilité et le rôle de cet outil indispensable.

F4 : E-santé, e-médecine : la solution aux déserts médicaux ?
Maintien à domicile des personnes âgées, diagnostic et rendez-vous médicaux par vidéo conférence,  prise des constantes de base à distance ; sans remplacer le contact avec le personnel médical, les outils de la santé connectée permettent de gérer une partie de cette relation, pour limiter au strict nécessaire les déplacements des rendez-vous face à face.

Cycle G : Maquette numérique & prospective
G1 - Le BIM (Building Information Modeling) au service de la ville : un outil à la portée des collectivités pour tous les projets d’aménagement du territoire. Explications et cas d’usages pour mieux appréhender le BIM.

G2 – Stockage de l’énergie : quelles technologies ? Pour quelles applications ? Pour quand ? Le concept de "stockage d’énergie" est d’apporter de la flexibilité et de renforcer la fiabilité des systèmes énergétiques. Il s’agit d’équilibrer dans le temps l’offre et la demande en énergie, aussi bien pour la fourniture d’électricité, de chaleur et de froid – Présentation des différentes technologies de stockage d’énergies (stockage de l’électricité, l’hydrogène, le power to gas), les applications concernées et la disponibilité future de ces technologies pour la ville.

G3 - Prospective : la blockchain et l’intelligence artificielle, serviront-elles la ville intelligente ? Autant de concepts qui font aujourd'hui partie intégrante des réflexions sur le numérique Considérée comme la prochaine révolution informatique, aussi importante que l’arrivée d’Internet, la blockchain, issue des crypto-monnaies (Bitcoin…) vient maintenant vers d’autres usages : authentifier, crypter, certifier et graver dans un registre les échanges de données d’une ville.

*Liste des propositions de conférences élaborée en collaboration avec Ariel Gomez, Directeur de la publication et rédacteur en chef, de la revue Smart City Mag.